AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LA NOUVELLE-ORLEANS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

MESSAGES : 61

MessageSujet: LA NOUVELLE-ORLEANS   Lun 14 Aoû - 18:31






la nouvelle-orléans

Laissez les bons temps rouler. C'est écrit partout : sur des murs, sur des fringues, sur des mentalités. Soyez tranquilles, à la Nouvelle-Orléans. Le service n'est pas rapide, les lignes d'attente semblent infinies. Parfois, on a envie de crier aux gens d'aller plus vite. Parfois, on ne comprend pas l'atmosphère qui règne ici, radicalement différente de celle du reste des Etats-Unis. Pour mille et unes raisons, NOLA se détache du reste de la Louisiane. Peut-être est-ce ce décalage par rapport au reste de l'état qui fait de la ville un vrai microclimat. Peut-être est-ce sa mentalité hors du temps que nul ne saura vraiment expliquer, ses bouteilles d'alcool abandonnées sur la chaussée et ses festivals immortels. Peut-être que tout cela est du aux mille communautés qui cohabitent ici, aux religions opposées qui y deviennent voisines de palier. NOLA a mille facettes, et même en y vivant une dizaine d'années, on ne pourrait arpenter chaque rue, rencontrer chaque visage. Entre la cuisine épicée, les architectures européennes entremêlées, les fleurs de lis gravées sur le bitume, l'alcool caché dans un sac en papier, The Big Easy nous fait découvrir une autre vision de la vie. Comme l'a si bien dit Chris Rose, "You can live in any city in America but New Orleans is the only city that lives in you".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 61

MessageSujet: Re: LA NOUVELLE-ORLEANS   Lun 14 Aoû - 18:37




les caprices du soleil

Plus d'un million d'habitants subissent le climat subtropical de la ville. Ici, l'hiver est quasi-inexistant : les températures ne descendent presque jamais en dessous de 5°C et certains gamins n'ont jamais vu la neige tomber dans leur jardin. On vit aussi sous un climat humide et orageux qui cause ouragans et inondations monstres. La ville a été dévastée presque une trentaine de fois par des phénomènes de ce genre.
Le dernier en date, bien sûr, et celui qui restera gravé à jamais dans les esprits, est l'ouragan Katrina qui frappa fin août 2005.Plus de dix ans après, c'est un sujet encore taboo. La plupart des jeunes ont d'ailleurs un an de retard à l'école, l'ouragan ayant retardé leur scolarité. NOLA, de son côté, a bien plus qu'un an de retard : certains quartiers sont encore ravagés, laissés à l'abandon, et certaines companies font même de ces maisons fantômes des attractions touristiques. Katrina, c'est plus de 1500 morts en Louisiane, c'est aussi 30% de la population de la Nouvelle-Orléans qui n'est jamais revenue. Katrina, c'est pas quelque chose qui s'oubliera facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 61

MessageSujet: Re: LA NOUVELLE-ORLEANS   Lun 14 Aoû - 18:37




la face cachée

La ville la plus criminelle des Etats-Unis. Voilà comment les statistiques qualifient la Nouvelle-Orléans. Et il est vrai qu'au moment où les taux de criminalité ont globalement diminué aux USA, celui de NOLA a continué d'augmenter. Quelqu'un résidant à la Nouvelle-Orléans a dix fois plus de chance de se faire tuer que l'américain moyen. Et il est vrai que quand on vit à la Nouvelle-Orléans, on n'est jamais très rassuré seul la nuit dans certains quartiers. On vous dira d'éviter la partie Est de la ville le soir, et de ne pas vous plonger seul dans le Vieux Carré. Et certains ont perdu des proches à cause de balles perdues, et certains gardent un flingue sur eux. Mais l'esprit de NOLA reste le même et devant les chiffres qui font de The Big Easy la capitale du crime, certains locaux restent perplexe ; la vie qu'on mène à la Nouvelle Orléans, on ne la mène nulle par ailleurs. Il y a une folie ici, une joie de vivre, des sourires permanents, qu'aucun chiffre ne pourra jamais effacer.
Il y a une histoire de racisme qui est profondément ancrée dans les racines de la Louisiane (comme dans les racines de chaque état du Sud.) A NOLA, on trouve encore des monuments à la gloire de l'armée confédérée. Un mouvement, Take 'Em Down, créé depuis peu polémique. Take 'Em Down, comme son nom indique, a pour but de faire retirer les statues, les noms de rues, d'école, qui font référence à des symboles sudistes. La statue du Général Lee, qui auparavant "ornait" le Lee Circle, un rond-point dans le CBD, a récemment été enlevée. Depuis, des gens se regroupent au pied des statues, drapeaux confédérés -- souvent accompagnés de drapeaux à la gloire de Donald Trump -- afin de protester. C'est un vrai déchirement. Le débat fait rage. Tout le monde a son avis. Certains disent que ces noms et ces statues font partie de l'histoire de la ville et que les retirer serait donc retirer à NOLA son histoire. D'autres répliquent que les symboles en question ne sont rien de plus que des symboles de la suprématie blanche et que les enlever est un pas en avant vers une ville plus soudée, moins raciste. La polémique sur les statues intervient en plein climat de révolte. Le mouvement Black Lives Matter n'a jamais été aussi actif, les crimes policiers envers les Afro-Américains ne cessent d'augmenter. Si sur le papier les Etats-Unis sont un pays désormais libre de tout racisme, il en est autrement dans la vraie vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 61

MessageSujet: Re: LA NOUVELLE-ORLEANS   Lun 14 Aoû - 18:38




la ville poète

L'art se décline sous toutes ses formes à la Nouvelle-Orléans.
Le language et les traditions orales, par exemple, ont une place très importante en Louisiane. A NOLA, si l'anglais est évidement la langue la plus parlée, on entend énormément d'espagnol -- grâce aux grandes communautés latinos y vivent. Le français n'est pas aussi courant que l'on pourrait le croire mais la ville s'efforce de revenir à ses racines françaises en ouvrant des écoles d'immersion où les professeurs viennent de France et les cours se font en français. On en compte une dizaine dans la ville.
La musique est évidement étroitement associée à la ville. NOLA est considérée comme le berceau du jazz. Une déclinaison du jazz, le dixieland, est même surnommé le "New Orleans jazz." On compte de nombreux festivals où se produisent des brass bands locaux. En plus du jazz, la Nouvelle-Orléans -- et plus globalement la Louisiane -- est rythmée par le Zydeco et la musique créole. C'est également à NOLA qu'a été fondée le premier opéra des Etats-Unis. En bref, sans musique, la Nouvelle-Orléans perdrait beaucoup.
De plus, on ne pourrait parler de NOLA sans mentionner sa cuisine. Un mélange de cuisine créole, cajun, espagnole, africaine et française a créé une cuisine atypique et épicée. On sert à la Nouvelle-Orléans des po' boy (des sortes de gros sandwichs avec du pain frais), des Muffuletta (des sandwichs aux olives), du gumbo épicé, du jambalaya encore plus épicé, un célèbre red beans and rice, ou encore des beignets qui se veulent être des patisseries françaises mais qui sont vraiment typiques de la ville.
Pour finir, l'art visuel est présent partout. Que ce soit dans Royal Street, cette rue du quartier français qui ne consiste que de galleries d'art en tout genre, que ce soit avec le NOMA, le très bien fourni musée d'art de la ville, ou encore avec Magazine street, une rue commerçante remplie elle aussi de galeries et de magasins locaux où des sculpteurs ou souffleurs de verre tiennent un business, la ville respire l'art et l'originalité. On voit souvent d'immenses tags colorés sur les murs qui décorent eux-aussi à leur manière The Big Easy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 61

MessageSujet: Re: LA NOUVELLE-ORLEANS   Lun 14 Aoû - 18:39




folies nocturnes

Mardi Gras. Que serait la Nouvelle-Orléans sans Mardi Gras ? Pendant plus d'une semaine, des parades (appelées krewe) défilent dans les rues, ornant les arbres de colliers multicolores et les trottoirs de canettes vides. C'est la fête folle, la période rêvée pour boire et fumer sur le bas-côté sans aucune réprimande policière. Les ados font ça entre St Charles Avenue et Amelia Street, un coin de rue très particulier où chaque lycéen passe ses nuits de Mardi Gras. Des policiers à cheval encadrent ce coin de rue mais ils ne disent rien devant les bouteilles et les clopes et les joints qui se passent. Ce sont là plusieurs centaines de jeunes qui rêvent d'oublier le week-end entier. Les locaux qui ont passé l'âge de se dévergonder sur Amelia se contentent des parades. Ne les croyez pas tristes, les parades. On y danse, on y chante, on s'y dénude. Être pudique ce n'est pas quelque chose qu'ils connaissent, à NOLA. On essaye d'attraper ce que nous lancent les chars mais au fond, c'est secondaire, on est là pour l'ambiance, pas pour les colliers. Les touristes, eux, font Mardi Gras d'une manière différente. Ils vont souvent dans le Quartier Français -- alors que tout le monde sait que les parades sont beaucoup mieux vues de St Charles et que celles de Mid-City sont tout aussi folles. Les touristes se battent pour les beads, les colliers lancés ainsi que les peluches bon marché qui tombent des chars. Les locaux préféreront attraper des doubloons de larges pièces de metal, comme de grandes pièces de monnaie, où est inscrit le nom de la parade ainsi que l'année. Mardi Gras à la Nouvelle-Orléans, c'est incomparable. On campe des heures durant pour avoir des bonnes places. On partage de la nourriture avec de complets inconnues. Les écoles ferment leurs portes pour que tout le monde puisse sortir. La circulation est bloquée. Pendant Mardi Gras, le temps s'arrête, la ville renaît.
---
Mais Mardi Gras n'est évidement pas le seul moment où NOLA est en fête. Parmi les événements marquants qui se déroulent chaque année on compte surtout les festivals de musique : le Voodoo Festival, qui a lieu chaque année vers Halloween et qui est très branché électro et décalé ; le New Orleans Jazz Fest, un immense festival où sur plusieurs scènes tous les genres cohabitent (du petit groupe local à Lorde en passant par les RHCP ou Steve Wonders) ; le French Quarter Fest, finalement, un festival qui, comme son nom l'indique, est organisé à travers du Vieux Carré et où groupes de jazz, de blues ou de musique créole se produisent dans tout le quartier sur des scènes plus ou moins aménagées. La fête s'organise aussi chaque dimanche de match, lorsque l'équipe de football américain locale, les Saints, affrontent une autre équipe. Ils ont gagné il y a quelques années le Superbowl mais ne sont plus trop au top désormais. Cependant, les habitants sont toujours de fervents supporters, sortant drapeaux et sifflets à chaque occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 61

MessageSujet: Re: LA NOUVELLE-ORLEANS   Lun 14 Aoû - 18:41




les quartiers

UPTOWN
Le quartier préféré des étudiants et enseignants. C'est dans ce quartier qu'on y trouve deux des universités les plus importantes de la ville : Tulane & Loyola. Bien sûr, il n'y a pas qu'eux qui y vivent, mais une forte majorité des habitants ont un lien avec l'université et les écoles aux alentours. Dans ce quartier, vous trouverez principalement de petites maisons de taille raisonnable avec des petites devantures. Parfois, les grandes maisons sont divisées en appartements par les propriétaires pour louer aux étudiants.

CARROLTON
Souvent associé à Uptown, il est aussi le centre de logement pour étudiants et personnes travaillant à Tulane, Loyola et les écoles. Une partie de la population est cependant plus âgée profitant du calme de ce quartier retiré du centre de la ville et on y voit des maisons beaucoup plus imposantes, signalant une population assez riche.

GARDEN
Le quartier favorisé par les personnes riches, ce n'est pas pour autant qu'on ne trouve pas de foyers à revenus moyens. Seulement votre petite maison pourrait bien être entourée de grands manoirs. Enfin, c'est un quartier très agréable et idéal pour les jeunes couples et les jeunes familles.

MID CITY
Le quartier idéal pour les actifs. Étant proche de Downtown/CBD, mais aussi du trolley et des routes principales pour se rendre dans les autres quartiers, il est très pratique pour se rendre au travail. Vous y trouverez des maisons, mais plus souvent des complexes d'appartements.

TREME
Les maisons colorées ne vous y tromperont pas, vous êtes bien à Tremé, le quartier apprécié des musiciens, des bohèmes, mais aussi de la population noire américaine des tribus des indiens de Mardi Gras. Ne soyez pas surpris si votre voisin commence à chanter des chants indiens étranges, il s'entraîne seulement pour le prochain Mardi Gras. Tremé c'est le quartier idéal si vous aimez la vie, la musique et les couleurs.

VIEUX CARRE
Le quartier le plus vieux, l'origine même de la Nouvelle-Orléans. Il est apprécié des musiciens, des tenants de bars et pubs, des restaurateurs, ou des Nouveaux-Orléanais qui refusent de perdre leur origine. Vous y trouverez des appartements au-dessus des magasins, des bars et restaurants. Attention pour vivre ici, il faut aimer le bruit !

ESPLANADE
Quartier extrêmement riche pas seulement des revenus des habitants du quartier, mais aussi architecturalement parlant. Les personnes ayant des métiers de renommé aiment habiter ici pour le calme et la beauté des lieux.

MARIGNY
Quartier très bohème de la Nouvelle-Orléans, très connu pour ses clubs de musique et pour sa vie nocturne. Autant dire que ce n'est pas le lieu de vie pour une famille avec enfants, ce quartier est privilégié par les jeunes et les musiciens.

LAKEVIEW
Quartier reprenant peu à peu vie après Katrina. Une grosse partie a été inondée lors de l'ouragan, détruisant beaucoup d'habitations. Des maisons semblables ont été reconstruites dans les rues pour que les habitants puissent revenir y vivre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 61

MessageSujet: Re: LA NOUVELLE-ORLEANS   Lun 14 Aoû - 18:43



les décors





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: LA NOUVELLE-ORLEANS   


Revenir en haut Aller en bas
 

LA NOUVELLE-ORLEANS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À PLUS TARD, CROCODILE. :: ( UN CROCODILE ) :: À PARADIS CITY-