AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 bohémiens en voyage (sidon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: bohémiens en voyage (sidon)    Lun 21 Aoû - 6:59


(juin 2017)

flw  brille  flw

Elle a eu le temps de s'habituer à l'animation du quartier, depuis le temps qu'elle y habite - par miracle, elle a réussi à récupérer le petit appartement qui se trouve au-dessus de la boutique. Le vieux carré est tout le temps animé, tout le temps bruyant - et parfois, le soir, quand elle est accoudée à son balcon, elle peut assister à des conversations dont elle n'est pas sensée avoir connaissance. Elle est là, omniprésente, avec une vision d'ensemble dont elle se passerait bien - et on ne la remarque pas. On ne la remarque jamais.

Non pas que ça la dérange.

Ça ne lui prend pas plus de dix secondes pour rejoindre la boutique, chaque matin. Juste un escalier à descendre - le reste, c'est rapide. Sortir les fleurs dans la rue, installer les nouveaux arrivage, les arranger, les arroser, ce genre de choses. Nettoyer les vitres, en espérant qu'elles n'aient pas été abîmées dans la nuit par quelque ivrogne ou délinquant. Jusqu'ici, elle a toujours eu de la chance - la vitre principale a été brisée une fois, une balle perdue pendant un règlement de compte. Elle n'habitait pas encore au-dessus à cette époque, et vivait encore chez ses parents - imaginez la surprise quand elle est arrivée le lendemain pour découvrir une vitre en morceaux.

Comme chaque matin, Mikado est là - dans son petit panier installé sur le bord d'une fenêtre. Il lui tient toujours compagnie.

C'est pas le plus beau des chats - à vrai dire, il est plutôt laid dans son genre. En général, les clients détournent le regard quand ils le voient - il est jeune, mais bien abîmé. Un oeil en moins, la fourrure en bataille, l'allure décharnée. Mais elle l'aime comme ça - il est apparut dans sa vie un matin, en quête de nourriture, et depuis il l'a plus quittée. C'est un peu sa compagnie quotidienne.

Avec un soupir, elle tourne le panneau de la boutique. Open. Il doit être aux alentours de neuf heures - elle n'a pas sa montre sur elle, elle a sûrement dû l'oublier sur la table du salon. Tout est prêt - les fleurs sont arrangées, arrosées, le panneau coloré indiquant le nom de la boutique ( Dans le bayou ) est astiqué et brillant.

Elle s'arrête quelques secondes pour effleurer le dos de Mikado, qui ronronne - finalement, elle s'installe au comptoir et tire le tiroir de ce-dernier pour en sortir un livre (traduction d'un auteur français, Emmanuel Carrère).

Ding.

La clochette sonne, annonçant l'arrivée d'un client - déjà. Elle a a peine eu le temps de lire deux pages. Un sourire naît sur son visage. « Bonjour. » Elle ausculte avec un peu plus d'attention l'arrivante - car c'est une femme, mais elle ne s'attarde pas. Elle ne veut pas paraître impolie. « Je peux vous aider ? » Mikado miaule (ou produit ce qui ressemble à un miaulement) avant de se rendormir - elle referme son livre et le pose sur la table en face d'elle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 130

MessageSujet: Re: bohémiens en voyage (sidon)    Jeu 24 Aoû - 4:39


J'avais une maison, sale, poussiéreuse, regrettable. Une maison,
tout de même. Vétuste, insalubre, avec la lumière qui grésille. Façon brocante. Le matin, on en a pas besoin, la fenêtre est orientée vers l'est, et le soleil propageait ses rayons dans les recoins les plus sombres. Tout devenait splendeur. J'ouvrais et un nouvel air, vivifiant, faisait sortir celui, casanier, qui avait logé tous les soirs sous mon toit. Je n'étais pas riche.
Et pourtant, j'achetais des tournesols. Pour lui. Et j'aimais sentir dès huit heures les fleurs au bord de la route, devant les vitrines. J'allais toujours chez le même. Route identique, murs identiques, rien ne changeait, rien ne pouvait changer. Alors j'allais, gaiement, vers mon fleuriste habituel. Je n'y suis jamais parvenue.
Il y avait là une autre fleuriste. Dans le bayou. Je suis entrée.
À l'intérieur, une jeune fille. Sourire.
Bonjour !
Elle ne faisait pas tâche entre ses marchandises.
Avez vous des fleurs jaunes ?
J'avais brusquement envie de changer ma routine.
Point de tournesol aujourd'hui.

_________________
sarkozy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

bohémiens en voyage (sidon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À PLUS TARD, CROCODILE. :: ( COIN DÉTENTE ) :: MOTS-