AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 into the wild. (rubi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

MESSAGES : 8

MessageSujet: into the wild. (rubi)   Lun 21 Aoû - 16:03



Agitation d’une mécanique en détresse.
Tic tac du cœur qui refuse d’être robotisé.
Souvenir des parents qui supplient pour qu’elle se fasse opérer.

Léo elle se tourne et se retourne dans ses draps. La chaleur humide l’empêche de dormir. Le fil de ses pensées la hisse au dehors de son lit. Assise sur le bord du matelas, elle les observe. La lune et les étoiles. Elles se mêlent au soleil, qui n’est pas encore couché. Douce heure où s’entremêlent la nuit et le jour. Ces Roméo et Juliette universels. Perpétuels. Presque éternels. Ils brillent pour plein d’autres gens, là, dehors. Des vieux prêts à mourir. Des nourrissons en train de naitre. Et puis des jeunes de son âge, qui ont encore toute leur vie devant eux. Sans limite de temps.

Elle sait que la lune brille aussi pour elle. Cette beauté péruvienne qu’elle a rencontrée au détour d’une rue. Elle devait avoir quoi ? Vingt-deux ou vingt-trois ans. La majorité dans le cœur et entre les cuisses. Les pieds qui s’enflamment lorsqu’ils rencontrent la piste. Cet amour bohème qui a élu résidence dans ce petit appartement abandonné, désert. Léo elle l’a suivie là-bas, pour apprendre à découvrir son monde. Elle était curieuse de savoir de quoi ça avait l’air.
Puis la belle inconnue lui a proposé de revenir. Au milieu de la foule, pour découvrir son univers. Toutes ces personnes qui faisaient d’elle ce qu’elle était. Ses amis, peut-être, mais des gens beaucoup plus âgés. Des personnalités vagabondes que Léo avait parfois peur de croiser. Alors elle a dit qu’elle allait y réfléchir, avec ses manières de personne en train de refuser. La belle n’était pas dupe, mais elle lui a adressé un grand sourire et lui a dit qu’elle l’attendrait.

Léo elle n’y repense pas parce qu’elle a envie d’y aller. Juste parce qu’elle a besoin de s’échapper. De cette pièce qui la confine. De ses parents qui lui donnent des consignes. Elle a besoin de sentir la brise qui lui agite les cheveux. D’avoir ses pieds qui foulent le bitume. Et de courir à en perdre haleine vers cet alcool qui lui permettra d’oublier. Vers ces cigarettes qui se planteront au coin de ses lèvres. Vers ces lippes qui embrasseront les siennes.

Instant volé à la nuit. Au jour.
Silhouette qui s’envole du premier étage.
Personnalité vagabonde qui se précipite vers l’inconnu.

Léo elle s’élance dans la rue comme si elle était une coureuse de marathons. Elle ignore son cœur qui s’agite. Se fatigue. Lui hurle de s’arrêter, même. Elle ne veut pas être esclave de cet organe qui tente de lui dicter sa vie. Et puis elle a déjà fait le chemin. Elle le connait sur le bout des doigts. Il peut bien faire l’effort. Encore une fois. Juste une dernière fois.

Elle arrive sous les fenêtres de Rubi. Elle a l’habitude de ce qu’elle fait. Elle se saisit d’une poignée de graviers. Elle les lance un à un contre la vitre. Lanceuse professionnelle. Habile tireuse qui pourrait être basketteuse. Peut-être. Dans une autre vie. Avec un autre corps.
Elle voit ses cheveux qui apparaissent derrière le verre. Boucles folles. Indépendantes. Elle lui adresse un sourire. Plus vivant qu’elle. Ramène-toi. J’t’emmène quelque part. Qu’elle lui lance sans explication. Elle sait qu’il va la suivre. Il le fait toujours. Et elle ne s’en veut même pas de jouer là-dessus. Il est grand. Plus grand qu’elle. Assez pour savoir ce que c’est d’être consentant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

into the wild. (rubi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À PLUS TARD, CROCODILE. :: ( NOUVELLE-ORLÉANS ) :: LES RUES-