AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 loaded heart with a dagger (kouame)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

MESSAGES : 54

MessageSujet: loaded heart with a dagger (kouame)   Mar 22 Aoû - 19:25


le petit diable posé sur son épaule se frotte les mains, l’ange ne réagit pas; il semblerait qu’il soit désespéré. elle les ignore tous les deux, tout comme elle évite son reflet dans le miroir de la salle de bain. elle a tiré ses cheveux en arrière, revêtu quelque chose de moins révélateur.
dans la pièce principale, les gémissements et autres salacités ont laissé place à un silence plat, presque apaisant. presque.
presque comme si les scènes précédentes étaient nécessaires à un équilibre - des plus dysfonctionnels, certes.
et malgré cette atmosphère supposément calme, le malaise est là, elle s’en veut. encore et toujours, la culpabilité l’a regagné aussi vite qu’elle ne l’a quitté pour céder à l’appel de ses désirs à elle, à lui.
elle rêve d’un joint mais, le devoir maternel l’appellera bientôt. alors elle se contentera d’une rapide mais faible dose de nicotine; ça aussi, elle avait arrêté. mais à l’occasion, elle cède, histoire de calmer ses nerfs, au moins un petit peu.
elle ouvre une fenêtre, déverrouille son téléphone pour jeter un coup d’oeil à l’heure, et pour avoir l’air de faire quelque chose, aussi.
quant à kouamé, elle se contente de lui lancer un regard pas vraiment définissable.
il sait, elle sait, elle souffle et allume sa clope. ambrosia tire dessus une longue fois et secoue la tête, toujours sans un mot pour celui avec qui elle ne faisait qu’un il y a encore quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: loaded heart with a dagger (kouame)   Mer 23 Aoû - 6:46


Le calme après la tempête en précède souvent une nouvelle. Le crocodile me regarde incrédule, ne pouvant ou ne voulant pas croire qu'il s'est fait dompter, encore. Le crocodile aurait sûrement préféré être apprivoisé par la force après une lutte acharnée, ça aurait préservé sa fierté. Mais non, juste des yeux braises et des mots miels, il n'en faut pas plus pour séduire la bête.

Moi je n'aime pas le calme, surtout après des bruits obscènes, des baisers fiévreux, des mains égarées, après le 1+1=1. Dans ces moments là je sens surtout mon pouvoir sur elle s'effriter, comme si tout était à refaire. Et ça m'épuise. Je n'ai même pas quitté la rivière de draps humides, gardienne d'un amour torride. Je n'ai même pas recouvert mon corps, il faudrait y penser. A tout moment le crocodile pourrait me chasser.

- C'est pas bon pour toi, tu l'sais. Jette-moi cette cigarette.

Mes yeux ne lâchent pas les siens, faut montrer que je n'ai pas peur, que je me sens au dessus. La peur c'est le début du danger, ne jamais se rendre vulnérable face au crocodile. Ma voix, elle, est une caresse, de ces caresses appuyées, pour bien se faire sentir. Ces caresses qui apaisent mais qui agressent, qui collent à la peau, qu'on ne peut pas chasser. Elle ne peut pas me chasser, je le sais, elle le sait.

Puis pour la cigarette, c'est pas pour ses poumons que je m'inquiète, c'est un prétexte. Si elle la jette, si elle obéit, j'ai gagné la partie.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 54

MessageSujet: Re: loaded heart with a dagger (kouame)   Mer 23 Aoû - 14:11


elle le blâmerait bien, se ferait un plaisir de le mettre dehors en lui reprochant ses actes. mais, le fait est que cette fois-ci, elle a à peine résisté - pour changer.
en fait, elle s’est jetée sur lui comme une débutante inconsciente et naïve. sauf qu’elle n’est ni débutante, pas inconsciente et encore moins naïve; c’est bien le soucis.
elle connait les risques, les tours et la force de persuasion. elle connait les paroles par coeur, les mimiques et les éléments déclencheurs.
elle est comme une prisonnière, perpétuellement confrontée aux causes et conséquences de la situation. c’est ça, le problème de sa vie.
assise sur le rebord de la fenêtre, son regard se perd dans les mouvements de la rue piétonne. pour quelques secondes, elle oublie qu’il est encore là et qu’elle, a encore merdé. ses épaules se décrispent quand elle aspire une nouvelle fois, elle pose sa tête contre le blanc cassé du mur.
c’est le moment qu’il choisit pour sortir de son mutisme, pour casser son court moment de tranquillité. il la cherche du regard, elle se sent forcée de le soutenir. elle crache la fumée qui lui brouille la vue, et sourit en coin.
son ton n’est pas agressif, mais ses propos sonnent comme une fausse question, c’est une ambiguïté qu’elle ne connait que trop bien. c’est son intérêt soudain pour sa santé qui provoque son plissement de lèvres.
à l’aide de ses index et majeur, elle tapote la petite tige afin de la libérer de la cendre accumulée, avant de prendre la parole à son tour. «  ma santé mentale en dépend. tu t’en soucies aussi de ça, non? » paroxysme de l’ironie, son regard est railleur.
encore, elle tire et reprend. « tu vas y aller je suppose. je t’enverrai un message quand iman sera rentrée. » sa voix est posée au maximum de ses capacités, elle évite son regard, préfère se concentrer sur l’agitation de fin de journée perceptible à travers la fenêtre. avec de la chance, juste un peu, il la laissera seule avec ses pensées tourmentées.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: loaded heart with a dagger (kouame)   Mer 23 Aoû - 14:28


Elle ne la jette pas. Deuxième round. Je me redresse, lentement, légèrement, lève le menton vers elle pour mieux la dominer du regard, comme ferait le léopard devant sa proie. J'applique à mon regard cette fausse douceur qui enrobe une domination non dissimulée.

- Ta santé mentale irait mieux si tu arrêtais de te reprocher un comportement naturel. Tu es à moi, tu m'aimes. Donc tu agis en conséquence et tu ne peux rien y faire.

Mon sourire s'agrandit en prononçant ces mots, sourire carnivore, qui ferait pâlir un cannibale. Ma voix est toujours caresse, oui, mais caresse plus sauvage, plus sensuelle, la peau qu'on flatte puis qu'on griffe, qu'on blesse.

- Il n'y a rien de mal à ça.

La voix qui semble ne prononcer qu'une promesse mais qui n'est là que pour étrangler sa fierté. Pour que le crocodile devienne chat. Je me lève, sans bruit, glisse sur le parquet, comme un serpent. Pour la mordre, assurément.

- J'ai tout mon temps. Je vais vous attendre. On pourra même manger ensemble, comme avant.

Je ne suis plus qu'à quelques pas, viens petit chat dans mes bras.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 54

MessageSujet: Re: loaded heart with a dagger (kouame)   Mer 23 Aoû - 16:05


elle le regarde se rhabiller nonchalamment d’apparence, mais elle ne peut s’empêcher de parcourir ce corps qui la met habituellement à l’amende. et il en profite pour passer à l’action, en ouvrant la bouche.
son visage change d’expression en un rien de temps, l’air taquin a laissé place à une faible moue. il l’énerve, mais se doit d’avouer qu’il n’a pas complètement tort. pas du tout, en fait, trouver le mensonge dans sa phrase relève de l’impossible.
« un comportement naturel? » elle hoche doucement la tête, mais son ton n’a rien d’enthousiaste. elle regrette immédiatement sa question, elle vient de lui donner l’occasion de l’enterrer simplement et gratuitement.
elle rebondit sur la partie qui l’a le plus piquée.
« je suis pas « à toi » », kouamé » qu’est-ce qu’elle est alors, qu’est-ce qu’ils sont? elle n’en sait fichtrement. une dénomination ne changerait de toutes façons pas grand chose à la réalité de leurs interactions. ce dont elle est sûre, c’est qu’elle est sa babymama; il prend soin de le lui rappeler plusieurs fois par jour en l’appelant ainsi. cela devrait lui donner un indice sur le niveau de considération accordé, mais elle s’y est accommodée.
ce sentiment d’appartenance et la manière dont il l’exprime la dérange autant qu’elle lui plait, de quoi la rendre folle, au sens propre. elle ne nie pas à la suite de son affirmation, même sa meilleure poker face ne la sauverait pas.
elle termine le mégot, le jette par la fenêtre et croise les bras de la même manière qu’à son arrivée impromptue. « je sais pas si c’est une bonne idée. je veux pas la perturber, on est en pleine semaine. » peut-être qu’elle parle plus pour elle que sa fille, peut-être pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: loaded heart with a dagger (kouame)   Mer 23 Aoû - 16:27


Les remparts tombent sans même qu'elle s'en rende totalement compte. Mon sourire s'agrandit. Il est assez grand pour l'engloutir entière. Le combat est gagné, les crocs du crocodile deviennent de simples griffes de chaton. Je m'approche lentement, ne répondant ni à sa question ni à son mensonge. Pas besoin de gaspiller ma salive pour un auditoire déjà convaincu. Je m'approche lentement, pour ne pas faire fuir le chaton.

- Tu ne veux pas voir la joie dans les yeux de ta fille quand elle verra que papa et maman mangent ensemble ? Souriants et amoureux ?

Amoureux. Ce mot prononcé dans un souffle chaud contre son cou -car je n'ai pas cessé d'avancer en parlant- qui résonnera dans son crâne jusqu'à briser toutes les idées noires, tout les remords. Iman, l'argument ultime, arme vile c'est vrai, mais tout les moyens sont bons pour gagner. Ma main sur sa hanche, l'autre serre doucement son cou, étranglée par amour. Ma bouche contre la sienne, je gagne toujours.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 54

MessageSujet: Re: loaded heart with a dagger (kouame)   Jeu 24 Aoû - 13:54


il sourit tout du long, que de sourires qui en disent long sur ses intentions. Elle aurait pu rebondir de manière plus vigoureuse, un peu plus féroce, s’il n’avait pas choisi ses mots si efficacement.
il a ce don pour la laisser bouche bée, à faire en sorte qu’elle se retrouve démunie en sans cesse, en position d’infériorité. elle n’a pas relevé le « comme avant », tente de ne pas s’y attarder. ce serait une erreur, une énième, que de se remémorer un temps officiellement révolu.
elle aurait tort de s’y replonger, dans le meilleur des mondes; celui où doutes, questionnements et remords n’existaient pas le concernant.
elle s’est éloignée, exprès et le voilà qui la suit. comme toujours, comme pour tout, il ne la lâchera pas.
ce n’est pas tant le(s) mot(s) - pourtant lourd(s) de sens -, c’est son intonation, c’est la gestuelle qui va avec; c’est lui.
elle devrait bouger, remettre une distance nécéssaire à la situation, sous peine de se retrouver piégée, le problème c’est que ses jambes ne répondent plus.
il revient à la charge pour l’apprivoiser et elle, ne le repousse pas.
sa question rhétorique fait son effet; elle se passe une main sur le visage. iman mérite tout l’or du monde, ambrosia peut déjà imaginer les yeux émerveillés de l’enfant à la vue de la scène parfaite décrite. « kouamé… »
il la coupe dans son élan, la prend un peu par surprise. il l’embrasse comme pour sceller ses paroles, et après une demi-second d’hésitation, elle le lui rend. le baisé volé se transforme en fougueux, l’attraction est indéniable, quels que soient les désaccords.
c’est contradictoire, à l’opposé du message qu’elle souhaiterait faire passer.
ses bras entourent désormais son cou et le rapprochement se fait de lui-même. sur la pointe des pieds, ses mains parcourent sa mâchoire et s’arrêtent au niveau de son torse; et puis elle s’arrête. elle fait tapoter ses doigts sur son buste, dubitative.
il y a un mais, synonyme de bon sens. ou du moins, quelque chose qui y ressemble. elle est collée à lui, il lui est donc difficile d’avoir les idées claires; elle tient quand même bon. « tu à joues à quoi là? » elle a pris son courage à deux, espérant qu’il ne se perde pas en chemin.

_________________
it keeps shattering,
nothing matters  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: loaded heart with a dagger (kouame)   Mar 29 Aoû - 13:32


Petit chaton se fait tigresse, ses lèvres se font lionnes, sauvages, sa langue se fait gazelle galopante. Nos cœurs s'accordent, orchestre jouant une musique épique, dépravée symphonie. Puis tout s'arrête. D'un coup. Pas un calme apaisant, non comme un calme après un bombardement. Qui te tombe dessus, te colle à la peau. Le crocodile est là, yeux brillants, prêt à me dévorer si... Non, faut que je montre que j'ai le dessus, toujours.

- Je ne joue jamais Ambro, si ce n'est mon rôle. Celui du griot africain, bibelot coloré et démodé, celui qui amuse les passants pour des piecettes avec un accent cliché et surjoué. Celui du père d'Iman, qui lui apporte un peu un peu de rêve. Il n'y a qu'avec toi que je ne joue pas de rôle, c'est toi qui en endosse un. Cesse de jouer la femme indépendante alors que sans moi ton souffle se coupe.

La voix n'est plus caresse, le regard n'est plus doux.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: loaded heart with a dagger (kouame)   


Revenir en haut Aller en bas
 

loaded heart with a dagger (kouame)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À PLUS TARD, CROCODILE. :: ( NOUVELLE-ORLÉANS ) :: LES HABITATIONS-