AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 AIMONS-NOUS, C'EST RENAÎTRE (LOUIE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

MESSAGES : 4

MessageSujet: AIMONS-NOUS, C'EST RENAÎTRE (LOUIE)   Jeu 23 Nov - 22:41


louie vargas

vingt-huis ans
infirmière


à la lourdeur de ta solitude
j'en oubliais le son de ta respiration
l'existence de ta présence
l'oublie de l'ennuie
la sensation ton être qui me pénètre
j'ai hurlé au travers de notre tempête
j'ai assassiné ce nous qui essoufflait
je suis devenue ta tristesse
souhaitant la mort de notre naissance
à genoux, je te demande le pardon
à genoux, je m'abandonne


ROSAIRE
(musique)


j'aimerais que tu te souviennes rosaire ô combien il n'a pas été facile de s'abandonner. j'ai entendu le son de tes hurlements au travers de ta vie fugitive. tu as perdu le sens de tes directions, le sens de tes envies de vivre. je t'ai vu t'accroupir et prier ta libération. rosaire en cage. toi que l'on pouvait comparer à un ours blessé. le regard de pitié à ton endroit, l'envie de te sauver. ô combien tu ne demandais que l'on t'achève. par amour, je l'ai fait. par l'âge vient la folie. par la folie vient la fin des esprits. j'ai su perdre les miens avec les mois, avec les années à tes pieds. j'ai su m'exiler au point de ne plus exister. rosaire. je ne savais subsister qu'au travers de tes souvenirs, de cette vie où je ne savais être. être rosaire. mon histoire s'est vécue au travers de la tienne, mon existence n'a pu survivre, car la tienne me donnait un sens. le blanc de ta chambre ne t'apportait que ta noirceur. là où tu te noyais, là où je te perdais. de là où tu n'es jamais revenu. à l'endroit d'où l'on t'appelait, te susurrait, te murmurait. aujourd'hui, je demande à ce que l'on m'achève à l'endroit où je l'ai fait pour toi rosaire. ta voix s'immisce, tu me demandes de m'abandonner à toi, tu me demandes de cesser pour être. la mer est en colère, elle se déferle sur les rives de mes yeux. je te demande par grâce de me quitter, je te demande ta pitié, je te demande la fin. le tu que tu étais est devenu le nous que nous étions et le je que je suis s'est vu renaître. je n'ai pas su taire ton sommeil éternel, car tu me reviens au travers de rodolf.

à genoux,
je te demande le pardon.  



marie-shauntel - vingt-trois - dad steve

Code:
alicia vikander - louie vargas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

AIMONS-NOUS, C'EST RENAÎTRE (LOUIE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À PLUS TARD, CROCODILE. :: ( L'ÊTRE ) :: MA RÉVOLUTION TRANQUILLE :: FICHES VALIDÉES-