AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les grands de ce monde (Nola)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

MESSAGES : 96

MessageSujet: Les grands de ce monde (Nola)   Mer 23 Aoû - 10:13


La rosée du matin avait posé ses perles sur le monde, mais le soleil s'amusait à les sécher à toute vitesse pour que ceux qui plus tard se réveilleraient, n'en voient aucune trace. Posé dans l'herbe encore humide, je me réveillais seulement d'un rêve, que j'avais déjà commencé à oublier. L'endroit était désert à cette heure, on pouvait encore respirer la solitude à plein poumon. Les oiseaux commençaient à chanter des comptines dont on ne pouvait percer le mystère, la langue des oiseaux était si belle que j'aurais voulu l'apprendre pour en saisir tous les poèmes, j'imaginais comment un oiseau devait courtiser une mademoiselle, ça devait être magnifique ! Des travailleurs empruntaient les chemins sinueux du parc, ils semblaient encore hagards de leur nuit et dans leur précipitation, ils auraient pu se heurter à un autre corps en déviation qu'ils auraient quand bien même continués leur route sans même se regarder ou se saluer. Un garçon était en train d'arranger son matos près d'un grand arbre, je le voyais de loin, avec sa casquette vissée sur la tête, il avait tous les airs d'un garçon de son temps. Me levant avec difficulté, je m'approchai du garçon en pleine besogne, un sourire affiché fraîchement sur mon visage de pas encore bien réveillé.
- Pardon, vous n'auriez pas une cigarette pour moi ? Par pur hasard ?
Si proche de lui, son visage évoqua en moi des réminiscences d'un temps révolu où je flânais dans des couloirs d'écoliers.
- Nora ? No... Nola !
Que je dis avec une voix du triomphe, je n'avais dû seulement le croiser dans des couloirs, mais je me souvenais encore des dires de ses professeurs.
 

_________________

(Moi, Sidon et notre musique de vacances)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 117

MessageSujet: Re: Les grands de ce monde (Nola)   Mer 23 Aoû - 11:13


il était trop tôt.
bien
trop
tôt
pour une cigarette matinale.
mais la nuit de Nola avait été agitée, entre monstres sanguinolents, charmeurs de serpents et corps menaçants. au final, il n'aura dormi que deux heures, trois heures tout au plus. ça fait longtemps qu'il n'a pas fait de rêve, de beau rêve qu'il faisait comme quand il était enfant, un de ceux dont il était fier de raconter à sa maman le matin, au réveil. mais depuis quelques temps, ses nuits sont encore plus noires que le vide.
après avoir zappé les chaînes de la télé en boucle, il avait décidé de sortir profiter des premiers rayons du soleil qui glissaient sur la pelouse du city park. une fois de plus, il était seul. ou presque.
à peine avait-il fini d'installer sa caméra et ses vieux croquis, qu'un homme vint à sa rencontre pour lui demander une cigarette que, Nola, sans réfléchir ni faire attention à sa tête, lui tendit.
"Nora ? No... Nola !"
il fronça un peu les sourcils. il ne le reconnut pas tout de suite.
- euh... on se connaît, hein?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 96

MessageSujet: Re: Les grands de ce monde (Nola)   Mer 23 Aoû - 16:20


- Non non, du tout !
Je le connaissais de loin, un peu comme on connaît la lune ou le soleil, de loin, et pourtant, on arrivait à capturer un peu de leur essence, on savait le soleil chaleureux et la lune plus froide et nocturne ; de ce garçon, j'avais eu, en le voyant au contour d'un casier, cette impression qu'il devait être un peu tête en l'air, un peu teigneux dans le bon sens, avec son visage de jeune premier, de tombeur de ces dames, un peu émacié par un statut précaire d'étudiant je l'imaginais bien faire quelque chose d'artistique et ne jamais en avoir parlé à ses parents.
- Je m'appelle Léon Clementine, j'étais professeur d'histoire de l'art, à l'université la majorité du temps et au lycée pour les options, j'ai dû te croiser dans les bâtiments de l'un ou l'autre.
Je lui adressai un sourire de vieille connaissance alors qu'il se pouvait bien qu'il ne m'ait jamais remarqué. Je lui présentai ma main à empoigner même si à y repenser, ce fut un geste étrange de la part d'un vieil homme qu'il ne connaissait peut-être pas.
Jetant un œil à son matériel, je déclarai, un rire heureux et amusé dans la cage thoracique
- Alors comme ça on a un Godard dans nos rues ?
Et attendant sa réponse, j'allumai la cigarette qu'il m'avait donné sans trop y penser, avant de glisser furtivement
- Ah et merci pour la cigarette, si je l'ai pas, jpeux pas démarrer la journée, comme certain et le café tsais ?!
Et voilà que je parlais comme un jeune, j'aimais me donner des airs et je pensais que ça faciliterai la conversation avec ce garçon qui sentait bon.

_________________

(Moi, Sidon et notre musique de vacances)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 117

MessageSujet: Re: Les grands de ce monde (Nola)   Jeu 24 Aoû - 5:44


après quelques secondes de réflexion, nola est presque sûr d'avoir déjà croisé ce monsieur une ou deux fois à l'université. bien qu'il n'y soit allé que très peu, il n'oublie pas les visages, surtout un visage comme celui-ci. l'homme, qui semble pourtant avoir au moins quinze ans de plus que lui, a des traits très jeunes, plutôt fins, avec d'épais sourcils surmontés de grands yeux rieurs qui sont du même bleu que l'océan.
- oh, oui, je crois que je vous ai déjà croisé, en effet.
il lui sourit et sort son feu pour, lui aussi, s'allumer une énième cigarette. autour d'eux, les oiseaux chantent, ce sont ceux qui annoncent une belle journée. le soleil, encore un peu endormi, tarde un peu à se lever entièrement. peut-être a t'il trop fait la fête cette nuit.
- un Godard... c'est vite dit ! disons, que je teste des trucs. j'expérimente.
il se sent bêtement rougir. c'est rare qu'il parle de ce qu'il fait à un inconnu (même si ce n'est pas à 100% un inconnu).
- de rien. vous avez raison, celle du matin, c'est la meilleure. il se sent gêné une nouvelle fois et ne sait pas trop quoi dire. alors il regarde l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 96

MessageSujet: Re: Les grands de ce monde (Nola)   Jeu 24 Aoû - 13:43


Le gamin regarda au loin, espérant peut-être voir la sortie des premières fleurs ou un sourire de la part du soleil qui se réveille en silence. Il eu l'air tout gêné le jeune garçon, sûrement que je posais trop de questions, que je le gênais à rester devant lui alors qu'il devait avoir des choses plus importantes à faire qu'écouter les divagations d'un presque-connu.
Mais je ne voulais pas lâcher cette discussion, ça faisait longtemps que je n’avais pas parlé à quelqu'un de cet âge et un qui ne m'envoyait pas paître comme les autres.
- C'est ce que je dis toujours à ma femme, mais elle en a marre de me voir me tuer les poumons
Mes pauvres poumons qui maintenant avaient dû tout deux tourner au noir charbon, comme carbonisés sur un barbecue que le diable avait organisé en attendant mon âme au purgatoire.
- Mais on a bien le droit de choisir comment on veut mourir non ?!
Avançant encore un peu plus de l’attirail du réalisateur en herbe, je me demandai combien ça avait bien pu coûter.
- C'est des cadeaux ou la somme de la sueur gagné au grill d'un fast-food ?
Et puis j'ai rigolé de nouveau, sans m'arrêter, ça m'avait manqué, je devais avoir l'air étrange à rigoler à mes propres blagues dans le silence d'un matin.

_________________

(Moi, Sidon et notre musique de vacances)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 117

MessageSujet: Re: Les grands de ce monde (Nola)   Jeu 24 Aoû - 17:12


il doit être 7h. ou bien 8h. Nola ne sait plus trop. mais déjà tout commence à s'agiter autour de lui. les vies endormies commencent à s'éveiller, les klaxons des voitures retentissent déjà dans les rues, et les enfants courent partout, suivis de près par leurs parents, désespérés. Nola n'aime pas le matin et son agitation. c'est pour ça qu'il travaille tard le soir, et qu'il dort jusque midi : pour ne pas avoir à subir ces bruits qu'il déteste.
- mmh. je crois qu'elle n'a pas tort, votre femme.
c'est bien ta veine de dire ça toi, qu'il se dit. les cigarettes s'enchaînent entre ses lèvres, du matin au soir, il ne s'arrête jamais. c'est bête, mais parfois, ça le coupe un peu de la solitude et de l'ennui.
- ... un peu des deux. la caméra appartenait à ma grand-mère. et le grand carnet de croquis là, avec tous les accessoires, je me les suis offert grâce à des pizzas, oui !
fier, il caresse sa vieille Super8 avec nostalgie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les grands de ce monde (Nola)   


Revenir en haut Aller en bas
 

Les grands de ce monde (Nola)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À PLUS TARD, CROCODILE. :: ( COIN DÉTENTE ) :: MOTS-